Le risque en responsabilité civile des gérants de camping et sa couverture

accident et responsabilité du camping

A l’heure actuelle et compte tenu d’une part d’une « américanisation » des conflits avec recours au judiciaire, et d’autre part de la recherche systématique de gains supplémentaires, la responsabilité civile des dirigeants de campings peut être engagée pour tout et n’importe quoi. Aussi convient-il de se « blinder », le mot n’est pas trop fort, grâce à un contrat d’assurance en responsabilité civile le plus poussé possible.

Quelques exemples de risques en RC

Outre les risques classiques à toutes entreprises qui peuvent être provoqués par les dirigeants, leurs salariés (ou bénévoles) et les matériels et infrastructures, les campings et les hôtelleries de plein air (HPA) en général sont à la merci de nombreux impondérables, voire excès de leurs clients.

  



L’on peut schématiquement scinder en deux les risques en RC que courent les campings.

Obtenez des devis comparatifs
pour votre assurance professionnelle

Pourquoi et comment se couvrir en RC ?

Aux vues des quelques exemples qui précédent, la réponse à la première partie de la question est évidente. À moins de vouloir couler son entreprise et payer durant le restant de ses jours des indemnités.

Pour autant un contrat en responsabilité civile, qui peut être intégrés à un contrat de porté plus générale de type multirisques, doit être souscrit auprès de compagnies maitrisant parfaitement les risques courus par les HPA.

Ce type de contrat doit être le plus complet et détaillé possible, pour faire face aux situations les plus improbables.

D’autre part il est indispensable de conclure un contrat de protection juridique professionnelle pour couvrir les frais d’avocats, d’huissiers ou les cautions éventuelles (celui-ci peut toutefois faire partie intégrante du contrat multirisques).

Le camping « à la ferme »

De plus en plus d’exploitants agricoles complètent leurs revenus en organisant des aires de camping. En tant que professionnel accueillant du public, ils se doivent aussi d’assurer leur responsabilité civile.

Bien entendu les risques sont généralement moindres que dans les grandes structures, bien que dans certains cas plus spécifiques. Que l’on pense par exemple aux morsures d’animaux (qui sont sous la responsabilité de leurs propriétaires) ou aux sanitaires pas toujours aux normes et générateurs d’accidents.

Les clients ont aussi une RC

Comme il a été précisé dans l’exemple du fumeur cité précédemment, la responsabilité civile du client peut être engagée.

Aussi le professionnel qui gère l’hôtellerie de plein air est-il en droit d’exiger lors de la réservation ou de l’arrivée, un justificatif à jour d’une police d’assurance en RC de son client, couvrant l’activité de camping.