Tout savoir sur l’assurance multirisques pour l’Hôtellerie de Plein Air

Assurance multirisques d'un camping Avec plus de 8 500 établissements de plein air (plus communément appelés campings), employant 36 000 salariés et générant un CA de 2 milliards d’euros, la France se place au premier rang européen. Pour autant les risques et menaces qui pèsent sur ce type d’entreprises sont nombreux et variés. Aussi la problématique de la couverture des risques est-elle à étudier attentivement, pour éviter la disparition de l’outil de travail en cas de sinistre.

Identifier et cibler les risques

Les plus évidents sont les risques dits naturels : l’inondation et l’incendie. Si les systèmes d’alerte sont opérationnels, seuls des dégâts matériels seront à déplorer. Par contre il peut se produire un accident soudain du type de Los Alfaques avec un nombre considérable de victimes.

Dans ce cas un contrat d'assurance multirisques couvrira l’indemnisation des victimes avent de se retourner contre le responsable du sinistre. Parmi les autres risques moins dramatiques, mais bien réels nous pouvons lister : la perte d’exploitation dû au sinistre, la perte de valeur de charme (la végétation), les vols et les dégradations volontaires ou non sur le matériel ou les infrastructures, les procédures judiciaires abusives entamées par des clients, les pannes et dommages de matériel (mobile-home, caravane, piscine, groupe électrogène, véhicules du camping ou des clients...) enfin les sinistres qui peuvent être causés par le dirigeant ou ses salariés en responsabilité civile.

Obtenez des devis comparatifs
pour votre assurance professionnelle

Que couvre réellement une multirisque professionnelle ?

Tous les risques qui viennent d’être listés et bien d’autres choses encore, en fonction des compagnies d’assurance. Par exemple les véhicules autoportés de moins de 20 CV (golfette, tondeuse, véhicule d’attaque incendie…), les espèces, chèques et titres de payements contre le vol ou l’agression à l’intérieur et à l’extérieur du camping, la remise en état du camping après sinistre avec replantation végétale (y compris avec des arbres adultes de 2 à 4 m de hauteur) et naturellement la protection juridique avec règlements des honoraires d’avocats ou d’huissiers. De même peuvent être garantis les matériels (mobile home ou caravanes) à la valeur de rachat ou les bâtiments à valeurs du neuf. Sous certaine condition la prise en charge d’un supplément pour accélération des travaux de remise en état (travail H 24 et 7/7) peut être accordée. Le but étant évidemment de réduire la période d’inactivité (et les indemnités de perte d’exploitation qui en découlent).

Quelles sont les franchises et contraintes diverses

Les franchises restant à la charge de l’assuré sont variables en fonction des compagnies, mais peuvent faire l’objet de rachat dans la plupart des contrats. Plus contraignantes sont les conditions de sécurité imposées, avant la couverture du risque par les assurances. À titre d’exemple l’on peut citer : l’installation d’un réseau incendie enterré, la formation du personnel à la lutte anti-incendie, la construction d’équipements de détournement des flots en cas d’inondation, l’élargissement de la route d’accès ou l’ouverture d’une seconde route, etc.

Bien que certaine compagnie d’assurance se soit désengagées de ce secteur d’activité (suite à une série de sinistres : inondations et incendies), il est toujours possible pour un responsable de camping de se couvrir de manière optimale contre la plupart des risques identifiés et ce pour un coût encore raisonnable.

>> Votre devis assurance multirisques camping en ligne ici <<